Ici comme ailleurs, 

il a fait chaud,

 très chaud, trop chaud. 

Seuls, les vieux murs de pierre de la maison ont su garder quelque fraicheur

(toute relative : 25 ° "seulement")

au programme : Mots croisés, lecture et... couture en attendant de pouvoir mettre le nez dehors. 

Pour commencer une cousette "utilitaire" pour répondre à la demande de Monsieur et Madame Jeunes qui avaient besoin d'un nouveau lambrequin pour le store de leur terrasse. Une couture toute simple sans intérêt couturistique si ce n'est pour vous dire que la toile spécifique a été achetée chez "e-tissu", qu'elle est de belle qualité et qu'ils sont très réactifs (une erreur d'adresse à la commande le dimanche soir, rectifiée par mail le lundi matin, la toile reçue sur le lieu souhaité le mercredi !). 

Ensuite, j'ai caleçonné pour l'Hom : une série de trois ...

2 très classiques dans ce coupon tout doux (coton "chemise" des coupons St Pierre) acheté à cet effet et dont il ne reste pas grand'chose

 calçons juillet (2)

le 3ème dans un coton qui vient de Chez Banian à St Pierre de la Réunion, dont je prévoyais de faire une chemise pour moi, qui ne verra surement pas le jour...

caleçon figue (2)

 

Une ceinture contrastée imprimé cerises 

 caleçon figue (3)

 

 caleçon figue (4)

 

 

et fidèle à moi même, si j'ai fait attention aux motifs horizontaux, je n'ai pas fait attention aux raccords verticaux : c'est en regardant la photo que je me rends compte qu'ils sont juste parfaits ... je dois reconnaitre que l'un des 2 à carreaux a été taillé un peu de travers et que par conséquent on a des beaux raccords ... pas raccords du tout (ça se voit sur la première photo) : mais l'Hom est sympa, il s'en fiche (après tout ya que lui pour le voir...) !

des petits boutons du stock et pour les trois un même élastique avec ce toucher très doux spécial caleçon , griffé "John Galliano" (mercerie extra)

 calçons juillet (1)

En l'absence de surjeteuse, il sont montés avec des coutures rabattues. 

(d'habitude je les monte à la surjeteuse, les coutures étant ensuite maintenues par une surpiqure)

 

et puis j'avais cette chemise façon "miss Paulette", pourtant réalisée pile poil comme je l'avais en tête

mais une fois finie, la magie n'a pas opérée, et elle ne sortait pas (ou si peu) du placard. 

Aux grands maux, les grands remèdes...

Un coup de ciseaux pour enlever les manches et retailler les emmanchures façon buttondown,

le résultat semblait encore inachevé

alors forte de cette technique de montage du col, j'ai inséré un col dans le pied de col. 

Un petit avant /après :

façon miss Paulette (2)

 maintenant....

 Relooking façon miss Paulette (2)

 

Relooking façon miss Paulette (4)

 

et portée :

 

Relooking façon miss Paulette (1)

Transformation réussie car cette chemisette s'accorde parfaitement avec les pantacourts et shorts de la garde robe estivale et, même si le col est un peu "fermé" (au départ c'est une chemise d'hiver au décoletté bien haut, ll'encolure de la buttondown est  légèrement plus creusée) elle a déjà eté portée à plusieures reprises.

 

Le bilan couture 2018/2019 commence plutot bien : je n'ai utilisé que des matières en stock !!! 

 

A bientôt

CAHIER TECHNIQUE :

Patrons : vieux caleçon désossé qui va bien.

matières : coton à carreaux des coupons St Pierre, Coton figue "Banian" de St Pierre de la Réunion tissu cerises des premières collections de FDS, élastique caleçon de mercerie extra et boutons du stock. Pour la chemise la cotonnade vient des tissus du chien vert.

modifications : pour la chemise suppression des manches et emmanchures échancrées, ajout d'un col.

couacs : aucun