Depuis que j'ai gagné le droit aux vacances sans fin

je dois reconnaitre que ma garde-robe hivernale manque cruellement de diversité. 

Si l'été a vu porter chemisettes et jolies blouses,

depuis des mois ce ne sont quasiment que jeans/tee-shirts (même si plantains divers et variés...) si faciles et confortables à enfiler dès le matin.

Pour changer tout cela,

Des envies de chemises me viennent. 

Il y a eu la chemise façon trappeur qui reste sport malgré tout...

et puis il y a eu...Miss Paulette rencontrée au hasard de mes périgrinations sur la toile.

Une évidence avec ses jolis détails et les variantes proposées. 

Pour commencer une toile ...qui se devait d'être portable (pas de travail inutile tout de même)

un vieux drap (retrouvé en vidant le débarras en prévision des travaux de réhabilitation de l'immeuble) a fait l'affaire, 

pour un incontournable de la garde-robe qui me fait défaut : la chemise blanche !

 

Vue d'ensemble :

 

Miss paulette blanche (5)

 

revue de détail :

 

Miss paulette blanche (7)

 

col pointu classique pour cette version

un empiècement et un montage de manche nickel 

soyons modeste : aucun mérite, les pièces s'imbriquent à la perfection !

 Miss paulette blanche (6)

 

un pli creux pour l'aisance et empiècements d'épaule au dos

Miss paulette blanche (9)

 

pied de col et col (en 2 parties comme il se doit), poignets et pattes indéchirables

contrastés taillés dans un coupon de liberty aux couleurs douces, cadeau de Mademoiselle

Miss paulette blanche (10)

 

 

Miss paulette blanche

 Miss paulette blanche (12)

patte polo qui dessine une jolie encolure ouverte en pointe...

miss paulette blanche supp

 

Le décoletté est profond mais cependant bien fermé (et ne révèle rien ...)

 

la chemise portée :

paulette blanche portée (2)

 

Pas de photo de l'ourlet rapporté blanc sur blanc...pour ne pas casser la relative transparence de la matière

J'ai pris mon temps et soigné les détails en finissant à la main le pied de col et les poignets.

Vous l'aurez compris vu l'avalanche de photos, une jolie découverte que ces patrons Gasparine

et le tissu est déjà arrivé pour la prochaine....

Le + de ce patron : les marges de couture incluses de 1 cm, parfait pour la surjeteuse !

 

Un projet comme je les aime : une chemise là encore au prix très doux : 0€

A bientôt

 

 

LE CAHIER TECHNIQUE :

le patron : Miss Paulette de Gasparine (taille 40 pour mon 38/40) élargi en 42 sur les hanches.

les matières : coton blanc d'un vieux drap, biais blanc du supermarché en stock, liberty glissé  dans ma valise par Mademoiselle. Boutons chemise nacre  (héritage Tonton).

Les modifications : adaptation de l'encolure à ma morphologie : pas de pinces épaule (pour cause d'empiècement) mais sur l'encolure en rognant coté cou 5 mm (en mourant sur une longueur de 6 cm) sur dos et empiècement. Un peu longue pour moi(j'ai l'habitude...) je l'ai raccourcie de 3 cms (raccourcir à la taille pour la prochaine) et j'aurais peut-être pu enlever 1 ou 2 cms supplémentaires. J'ai fait le choix d'une triplure plutôt que l'entoilage pour les poignets, col et pied de col.

les couacs : les poignets se sont révélés un peu longs : j'ai réduit les plis en bas des manches.